16/06/2017 – À quelques jours du second tour des élections législatives, le MEDEF Provence-Alpes-Côte d’Azur appelle les entrepreneurs à se mobiliser pour élire dimanche prochain des député(e)s réformistes et pro-entreprises. Cette nouvelle législature, qui s’annonce inédite, doit être l’occasion d’engager enfin les réformes économiques et sociales dont la France a besoin.

Si le MEDEF ne soutient aucune personnalité ni aucun camp, les discours réformistes et résolument pro-économie tenus par une grande partie des candidats présents au second tour doivent être salués. La région PACA ne fait pas exception à l’élan national porté par le mouvement d’Emmanuel Macron. Nous pouvons, néanmoins, regretter le score élevé de Jean-Luc Mélenchon dans la 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône. Ce symbole malheureux – à l’écho national – viendrait ternir l’image de Marseille, et ce alors que les acteurs économiques, de concert avec les pouvoirs publics locaux, s’efforcent depuis maintenant plusieurs années de mettre en lumière son dynamisme et ses nombreux atouts.

Jean-Luc Monteil, président du MEDEF PACA, déclare : « Alors que les enjeux économiques et sociaux sont nombreux, nous militons pour une Assemblée enfin réformatrice et favorable aux entreprises, uniques créatrices de richesses et d’emplois. Jean-Luc Mélenchon ne sait rien de la réalité des entrepreneurs et de leurs collaborateurs de nos territoires. Après avoir cumulé 58 ans de mandats politiques – 2 ans ministre, 19 ans sénateur, 8 ans député européen, 13 ans conseiller général, 18 ans conseiller municipal – et à 66 ans, il est temps que ce partisan de la retraite à 60 ans prenne la sienne ! ».

Notre communiqué de presse en PDF