03/07/2018 – Aujourd’hui s’est tenue l’élection à la présidence du MEDEF pour désigner le successeur de Pierre Gattaz. Avec 55,8% des suffrages exprimés, l’Assemblée générale du MEDEF a élu Geoffroy Roux de Bézieux face à Alexandre Saubot (44,0%) pour un mandat de cinq ans. Jean-Luc Monteil, président du MEDEF Provence-Alpes-Côte d’Azur, se réjouit de cette désignation qu’il avait appelée de ses vœux.   

Voici les résultats détaillés de ce vote à bulletin secret :

  • Geoffroy Roux de Bézieux a recueilli 284 voix sur 509 votes exprimés
  • Alexandre Saubot a recueilli 224 voix
  • Vote blanc : 1

Pour rappel, le 28 juin dernier, à l’issue de l’audition des deux candidats, le Conseil d’administration du MEDEF Provence-Alpes-Côte d’Azur avait procédé à un vote interne largement remporté par Geoffroy Roux de Bézieux avec 80,3% des suffrages exprimés face à Alexandre Saubot (14,1%).   

Jean-Luc Monteil, président du MEDEF PACA, déclare :

« Je me réjouis de l’élection de Geoffroy Roux de Bézieux à la présidence du MEDEF et lui adresse mes plus chaleureuses félicitations. De par son expérience et le projet qu’il a porté avec ardeur durant sa campagne, je suis persuadé que Geoffroy saura transformer le MEDEF et en faire le parti de l’entreprise, au service de notre économie et de nos territoires. Dirigeant d’Oliviers & Co dans les Alpes-de-Haute-Provence et actionnaire de Chullanka dans les Alpes-Maritimes, il est à ce double titre un entrepreneur de notre région. Je suis par ailleurs convaincu que le duo qu’il forme avec Patrick Martin saura fédérer les branches et les territoires pour un MEDEF innovant, combatif et force de propositions. Je suis heureux que le Conseil d’administration du MEDEF PACA ait choisi le 28 juin dernier le candidat élu par l’Assemblée générale de notre organisation nationale.

Je souhaite également avoir un mot pour Alexandre Saubot, qui a présenté une candidature de grande qualité et dont la réussite entrepreneuriale, les valeurs humaines et l’engagement font  l’unanimité. Mes pensées vont également à Pierre Gattaz dont je tiens à saluer avec force le travail réalisé durant cinq ans. Je ne doute pas qu’il saura à nouveau porter la voix des entrepreneurs au sein de Business Europe ! ».